Le risque de l’artiste

Le quotidien La Presse du 6 juin publiait un texte bien intéressant, signé par le compositeur Simon Bertrand. En voici un extrait:

« Il y a quelques jours, huit compositeurs canadiens(1) (dont j’ai eu l’honneur de faire partie) sont rentrés de Shanghai, en Chine, où ils avaient été sélectionnés pour participer à un grand projet international réunissant 24 compositeurs canadiens, français et des pays scandinaves.

[…]

Bien sûr, aucun d’entre nous, pas même les trois lauréats canadiens, n’espérait être accueilli en «héros» par un comité d’accueil avec banderoles et fanfares, tels que le sont souvent, par exemple, nos athlètes participant à des compétitions internationales ou aux Jeux olympiques…

Mais l’absence quasi totale de couverture médiatique de notre prestation là-bas, qui avait pourtant parfois des aspects des plus «athlétiques», m’a plongé dans une réflexion sur la vision qu’a notre société du travail de longue haleine que représente la création artistique, en la comparant, justement, avec la reconnaissance beaucoup plus spontanée que semblent recevoir les athlètes de haut niveau, autant de la part de notre société en général, que des instances gouvernementales. […] »

Pour lire la suite: Le risque de l’artiste

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :